0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici

Prose : Au paradis

Écrit par dominique. Posté le Vendredi 08 décembre 2017 @ 22:04:37 par cyberprof

refuses.jpg

AU PARADIS DES MANUSCRITS REFUSES – Irving Finkel

Depuis ce matin, on discute avec passion du rôle des livres : utiles ou futiles, castrateurs ou généreux, révolutionnaires ou apaisants, à la mode ou dépassés, illustres ou inconnus, bref tous, et n’importe lesquels.

Toutefois, une remarque s’impose : même s’il s’adresse à des spécialistes, même peu connu du grand public, un livre, pour se trouver dans une bibliothèque, aussi modeste ou improvisée soit-elle, ce livre dis-je, a dû être publié : peut être sous  la forme de feuillets manuscrits reliés par un bout de ficelle, imprimé sous le manteau au fond d’une officine secrète, sur papier grossier ou feuillets de papyrus, calligraphie savante ou sommaire – texte sérieux ou léger, style savant ou vulgaire, tragique, comique, biblique, délicatement illustré ou provocateur, police tristement serrée ou gros caractères pour lecteurs sur le retour – bref dans nos bibliothèques traditionnelles ou dans les librairies patentées, on ne trouve que les livres qui ont, à un moment ou à un autre, retenu l’attention d’un éditeur et /ou imprimeur, professionnel ou non.

Or j’ai lu il y a quelques temps un roman (dont je viens de retrouver le nom de l’auteur, voir ci-dessus ), qui m’en a appris une bien bonne : saviez-vous qu’il existe une bibliothèque des causes perdues ? Son objectif, dûment consigné dans les statuts, est de rassembler tous les textes écrits par des humains et refusés par d’autres humains – les éditeurs justement !

 


Alors, me direz-vous,   comment les trouver ces textes, puisqu’ils ne sont pas publiés ? Et bien, grâce à des personnes, genre « agent secret », dont le métier consiste à surveiller les boîtes aux lettres par exemple, et repérer les grosses enveloppes kraft, susceptibles de contenir un manuscrit, et portant l’adresse ou le logo d’une maison d’édition ; si le manuscrit revient à l’expéditeur, c’est qu’il a été refusé =CQFD… Alors l’espion relève l’adresse de l’auteur malheureux et la transmet à la bibliothèque des causes perdues, qui s’empressera de le contacter pour lui proposer d’héberger son texte . Cette méthode employée au siècle dernier est maintenant remplacée par les échanges informatiques, mais le principe reste le même.

Des espions vont chercher à s’infiltrer dans le personnel de la bibliothèque, des journalistes voudront  en savoir plus, certains   cherchent même à voler des textes (les textes cachés n’ont –ils pas plus de valeur marchande ?) ; mais tous sont fermement, voire impitoyablement repoussés, car le but affirmé de cette organisation est de maintenir ces textes secrets à tout jamais !

Entre personnages hauts en couleur et situations cocasses, le tout dans un irrésistible humour british, Au paradis des manuscrits refusés est également une merveilleuse déclaration d'amour aux livres et aux manuscrits en tout genre. Je le recommande chaudement.

 


Liens Relatifs




    L'Article le plus lu à propos de  Sujet en relation avec poèmes, textes etc :



    Les dernières nouvelles à propos de Sujet en relation avec poèmes, textes etc :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

    Article  Précédent |   Suivant

    Information

    vls_logo

    Productions Disponibles pour les membres 942 à ce jour !

    vls_logo

    D'Encre et de Plume

    logo

    Encre d'Artlogo

    Accès Vision Réduite

    vls_logo

    PAGES SONORES

    Andrea Genovese

    REVUE BELVEDEREvls_logo

    Article du Jour
    Il n'y a pas encore d'Article du Jour.
    Lettre d'information


    Votre adresse E-mail



    Recevez par mail les nouveautés du site.

    Temps : 0.0498 seconde(s)