0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici

Atelier : Au-delà du temps

Écrit par suzanne. Posté le Mardi 16 janvier 2018 @ 17:07:38 par cyberprof

prison.jpg

Le prisonnier politique, affamé, reclus dans une espèce de geôle étroite et obscure, seul. Son unique réconfort : un minuscule bout de crayon et

une feuille de papier pliée plusieurs fois. Il a réussi à les faire passer en les dissimulant dans sa bouche.

Et ici, avant la sentence et peut-être l'exécution, il écrit dans la pénombre. Il sait que ces derniers poèmes ne seront certainement jamais lus mais il

a le vague espoirqu'ils seront un jour retrouvés entre les fentes du mur dans lesquelles il les cachera soigneusement.

Il n'a pourtant rien fait de mal.

Quel mal y a-t-il à crier sa faim de liberté ?

Quel mal y a-t-il à se révolter devant les injustices ?

Quel mal y a-t-il à lire ou écrire des livres qui ouvrent des horizons nouveaux ?

Mais dans ce pays règne un tyran. Despote implacable, ses sujets doivent lui être asservis!

Gare à celui qui lève un tant soi peu la tête, elle risque d'être coupée!

Alors il écrit ces mots :

Dans ce pays de miel 

J'ai connu le fiel

Sous des couchers flamboyants

J'ai vu des yeux larmoyants

Le tyran a ses espions

Il fait bouger ses pions

S'abrite derrière la religion

Et dans toutes les régions

Il règne maître du temps

 


Il refuse les accents ardents

De justice et de liberté

Il défie même la déité

Se faisant sacrer

Comme divinité

A quand et comment 

La chute de ce tyran?

Le prisonnier s'arrête d'écrire un moment. Sa main tremble.

Ressent-il sur son cou aussi frêle qu'une hirondelle le couperet du sabre?

Non, il pense aux générations suivantes, aux enfants et ceux à venir et il se remet à écrire.

Il imagine un monde de paix:

Dans ce pays aux couleurs d'ocre et de bleu

Je vois hommes, femmes et enfants heureux

Dans les cours d'eau le clapotis des bateaux 

Berce les pêcheurs et les villages aux drapeaux

Qui claquent dans le vent accueillent l'arrivant

Les champs cultivés regorgent de nouveaux plants

Les sourires précèdent les danses et les chants...

Le prisonnier a tout juste le temps de cacher la précieuse feuille dans le mur. Un garde vient le chercher. Il fait dignement face 

à son destin.

Des décennies plus tard de jeunes étudiantes et étudiants découvrent dans un village abandonné, détruit il y a très longtemps

lors d'une guerre fratricide, la feuille de papier sur laquelle ses deux poèmes ont traversé le temps.

Le tyran était mort depuis longtemps mais jugé par un tribunal international, il était mort en prison.

Quant à ce prisonnier, auteur de ces écrits, il était le plus grand poète de cette période tragique, exécuté car ses textes et ses satires

devenaient provocations aux yeux de ce despote. 

La dépouille de ce grand homme n'ayant jamais été retrouvée, les deux poèmes ont été gravés dans la pierre blanche, érigés en stèle 

devant laquelle hommes, femmes de bonne volonté se recueillent en silence chaque jour plus nombreux, souhaitant que paix , justice 

et liberté règnent sur leur pays jusqu'à la nuit des temps.

 

 

 


Liens Relatifs




    L'Article le plus lu à propos de  Sujet en relation avec poèmes, textes etc :



    Les dernières nouvelles à propos de Sujet en relation avec poèmes, textes etc :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

    Article  Précédent |   Suivant

    Information

    vls_logo

    Productions Disponibles pour les membres 942 à ce jour !

    vls_logo

    D'Encre et de Plume

    logo

    Encre d'Artlogo

    Accès Vision Réduite

    vls_logo

    PAGES SONORES

    Andrea Genovese

    REVUE BELVEDEREvls_logo

    Article du Jour
    Il n'y a pas encore d'Article du Jour.
    Lettre d'information


    Votre adresse E-mail



    Recevez par mail les nouveautés du site.

    Temps : 0.0481 seconde(s)